Comme une famille

Ca fait quelques temps que j’ai ce sentiment diffus et amusé d’avoir en ligne une sorte de bout de vie à part.

Sur Twitter, ma timeline rassemble un petit nombre de comptes qui comptent, que je prends plaisir à lire.
C’est ainsi que je prends le café dans la cuisine de @mwyler qui en est déjà à son trentième kilo de tomates rôties, et prévoit les spätzle du soir (les confitures sont terminés et les cookies au four).
@missbalagan met en ligne son daily, un peu plus tard. C’est aussi l’heure ou @frayermonblog nous salue. @venise3 et @solangebellet se joignent aux salutations.
Un peu plus tard @sandlablonde en vrac part au turbin (avec la robe rouge ou la noire ??), @gentilchanoir nous emmènera dans son RER, @jay_wyler dans un projet web.
Pendant la journée, @lapeste distribuera quelque coups de pelles contre Elle ou un sexologue, à moins que @mwyler nous plonge dans un LT historique glaçant.

Chaque jour, ces gazouillis familiers forment une communauté qui n’existe que pour moi. Dans ton salon à toi, dans ton smartphone ou dans ordi, il y a certaines de ces voix, et d’autres voix, ta TL est différente.
Avec Twitter, on a peut-être partagé le coup de foudre de @sandlablonde pour l’Amarone, entendu @flonot nous mettre en garde contre les attentats culinaires contre l’Italie (où la « pâte à la carbo » devient une arme de destruction culinaire massive et la béchamel une hérésie).

Dans leur immense majorité, je n’ai pas rencontré ces voix si familières. Je ne rencontrerai probablement qu’une infime partie d’entre elles. Pourtant je prends le train avec @gentilchanoir @missbalagan ou @agnesleglise. Je suis la #teamNeuroDroitiers avec @catnatt @mauvais_pere ; je picole en rêve avec @sandlablonde quand je ne ris pas de ses tweets ou de ceux de @lillibotte ; je fais des projets d’apéro avec @solangebellet @venise3 et @frayermonblog ; @ohoceane tantôt poète, tantôt révoltée nous LT des ouvrages de philo en rêvant de le faire avec la physique ; je perds pied avec @solangeTeParle ; et puis je bave avec la cuisine de @mwyler et @pascaleweeks
Alors je rentre avec la #teamBienRentres, et avant de me coucher je prends une tisane avec @metacapuche

Quand je me mets devant ce tout petit écran, mon salon devient beaucoup plus grand, et résonne soudain de cinquante voix si distantes et si proches.

Quand est-ce qu’on fait un #twittApero ?

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Une réflexion sur « Comme une famille »

  1. Et pourquoi pas ? pour l’avoir vécu IRL, les rencontres de ces gens familiers par écran interposé savent souvent être de jolis moments de partage. On se dit surpris « tiens c’est exactement ainsi que je t’imaginais » ou « j’ai l’impression de te connaître depuis toujours » parce que parfois ce que l’on échange ainsi est plus profond et vrai que les salutations convenues de la vraie vie. C’est surtout vrai aussi pour ceux qui aiment l’écrit, les mots, parce que sur leur écran, ils couchent leurs pensées, leurs émotions, leur ressenti et que parfois la pudeur fait qu’on ne sait pas montrer tout ça à des gens que l’on connaît peu et que l’on croise seulement. Ma TL a certains noms connus de la tienne, et d’autres qui n’y figurent pas, mais ils me sont tout aussi précieux 🙂 A la tienne, tchinons virtuellement pour le moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *