Tranchées de vies – Ep. 12 : « Ministère de la Guerre »

Ce billet est le 12eme épisode de la série « Tranchées de vie ». Je vous invite à en lire la présentation.

30 août 1919

MINISTERE DE LA GUERRE
AVIS

des dispositions prises par l’Administration de la Guerre
pour faire déclarer le décès d’un militaire disparu

Le Brigadier S. Otto Alfred du 15e régiment de Chasseurs a été signalé comme ayant disparu le 29 septembre 1915 au combat devant Ste-Marie-à-Py Ouest de Souain Marne.
(…)
A Paris, le 30 août 1919

29 août 1924

REPUBLIQUE FRANCAISE

 

MEDAILLE MILITAIRE
15e Régiment de Chasseurs

Par arrêté ministériel du 15 mai 1924 rendu en application des décrets des 13 août 1914 et du 1er octovre 1918, publie au Journal Officiel du 4 juillet 1924, la Médaille Militaire a été attribuée à la mémoire du Brigadier S. Otto Alfred

MORT POUR LA FRANCE

Cavalier courageux et dévoué. Tombé glorieusement pour la France, le 29 septembre 1915, devant Souain, en se portant vaillamment à l’attaque des positions ennemies.
Croix de guerre avec étoile d’argent.
A Compiègne, le 29 août 1924
(…)

24 février 1928

REPUBLIQUE FRANCAISE

MEDAILLE MILITAIRE
227e Régiment d’Infanterie

Par arrêté ministériel du 19 octobre 1919 rendu en application des décrets des 13 août 1914 et du 1er octovre 1918, publie au Journal Officiel du 17 février 1920, la Médaille Militaire a été attribuée à la mémoire du Caporal S. François

MORT POUR LA FRANCE

Est tombé glorieusement, le 23 septembre 1918 à Kerklina, près Monastir (Serbie). A été cité.
A Dijon, le 24 février 1928
(…)

Notes complémentaires

Albert était brigadier dans le 267e Régiment d’Infanterie qui se forme à Soissons du 2 au 10 août 1914. Il comprend des éléments de l’armée active (du 67e RI) et des réservistes. Il compte deux bataillon (le 5 et le 6). Albert était vraisemblablement dans le 5eme.
Le 19 septembre, le régiment s’établit à l’est de La Neuville, face à la cote 100, dans des tranchées construites parallèlement à la berge du canal de la Marne à l’Aisne, et y reste jusqu’au 4 octobre.
Pendant cette période, il participe à deux attaques.
La première a lieu le 23 septembre, à 6h30. Le 5e bataillon progresse rapidement à la faveur du brouillard et atteint les tranchées allemandes à la
lisière des bois. Mais il en est rejeté et le brouillard, qui se dissipe, accentue les pertes. Le capitaine EVRARD , qui commande le bataillon, est blessé.

Franz était caporal du 227e Régiment d’Infanterie, engagé dans l’expédition de Salonique, et en particulier la bataille de Monastir-Doiran qui a réuni Français-Anglais-Italiens-Grecs 18 au 24 septembre 1918 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9dition_de_Salonique

Otto Alfred était cavalier du 15e Régiment de Chasseurs.

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *